Pour célébrer la journée de la femme, à Kinshasa, une dizaine d’ambassadeurs de l’Union européenne ont pris place le 6 mars à bord d’un bus floqué “Esprit de femme” , pour une matinée avec plus de 300 élèves finalistes et pré-finalistes du Lycée Bosangani. Occasion pour deux anciennes de cette école de filles, Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC et Madeleine Kalala, membre de la société civile, de parler “Femme et élection” avec les élèves.

“Vous devez vous préparer à vous enrôler pour exercer votre droit civique. Ne laissez pas les hommes prendre toutes les initiatives, vous êtes l’avenir du pays…C’est vous qui allez changer la société”, ont exhorté les deux intervenantes.

Chef de la délégation de l’Union européenne en RDC, Bart Ouvry a, lui, fait une profession de foi en faveur de la femme. “Je suis féministe, c’est une condition pour réussir le développement de l’Afrique et de votre pays, a-t-il déclaré, incitant tous les hommes à lui emboîter les pas.

“Il est important de donner à tous les mêmes droits, garçons et filles. Si on laisse à côté la moitié de la population (les femmes, Ndlr), on va freiner le développement et le progrès de l’ensemble de l’humanité”, a pour sa part rappelé Maria Hakansson, ambassadrice de Suède en RDC.

Raoul Biletshi

Un commentaire

  1. Pingback: Mois de la femme : “Les grands hommes se forment sur les genoux de leur mère”

Commenter