S’exprimant sur la situation en RD Congo, le Ministre britannique pour l’Afrique, Tobias Ellwood a exhorté

“toutes les parties concernées, et en particulier le Président Joseph Kabila, à parvenir à un accord dans les plus brefs délais”. “Le présent et l’avenir de la RDC se trouvent gravement menacés, un transfert pacifique du pouvoir n’est possible que si toutes les parties font preuve d’une plus grande flexibilité”, a déclaré Tobias Ellwood.

Dans un communiqué parvenu à Syfia Grands Lacs, le Ministre britannique pour l’Afrique se dit profondément préoccupé par le retard persistant dans la mise en œuvre de l’accord politique signé le 31 décembre 2016 en République démocratique du Congo. “A moins que des progrès soient réalisés, il sera impossible de tenir cette année des élections crédibles qui conduisent à un transfert historique et pacifique du pouvoir, selon la volonté clairement exprimée par le peuple congolais”, affirme Ellwood.

Pour lui, “le travail entrepris par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) en vue de négocier un accord sur les questions restantes est très louable. Il est donc décevant que les partis politiques n’aient pas réussi à parvenir à un consensus avant la date butoir fixée par la CENCO”.

En outre, poursuit le même communiqué, le Royaume-Uni soutient pleinement les Ministres des Affaires étrangères de l’UE qui envisagent actuellement de manière active des sanctions à prendre contre toute personne qui entraverait une solution pacifique.

Syfia Grands Lacs

Commenter