Impasse dans la désignation du futur Premier ministre, indignation après le saccage d’une église à Kinshasa, blocage sur le choix du lieu d’enterrement d’Etienne Tshisekedi en RDC, le médiateur demande de ne pas toucher à la constitution au Burundi, le gouvernement signe trois traités avec l’Inde au Rwanda…font l’actualité dans ces trois pays.

Au sujet de la nomination du premier ministre, La Prospérité titre : “Les Evêques face à leurs responsabilités. Premier Ministre : Kabila s’en tient à la liste de trois noms !”. Au sortir de l’audience hier avec le Président Kabila, l’Abbé Donatien Nshole, le Secrétaire ad intérim de la conférence des évêques qui assure la médiation entre le pouvoir et l’opposition en RDC, a déclaré que le Président de la République attend une liste de trois propositions de noms du Rassemblement pour des dispositions à prendre en matière de nomination. Tout irait mieux, écrit le quotidien congolais si le Rassemblement élisait rapidement un nouveau Président du Conseil des Sages qui, de facto, sera appelé à remplacer Etienne Tshisekedi à la tête du Conseil National de Suivi de l’Accord du 31 décembre. De son côté le journal Le Phare affirme que le Rassemblement a déjà choisi Félix Tshisekedi comme candidat premier ministre, alors qu’il a sollicité un délai supplémentaire à la médiation pour présenter le nom du président du Conseil national de suivi de l’accord en remplacement d’Etienne Tshisekedi.
Autre sujet à la une des journaux en RDC, les réactions après la profanation dimanche d’une église catholique à Kinshasa. «Monsengwo : ne souillons pas la mémoire d’Etienne Tshisekedi», écrit le quotidien Forums des as. Le cardinal de Kinshasa pense que «ces événements laissent croire que l’Eglise catholique est visée, de manière intentionnelle, pour torpiller sa mission de paix et de réconciliation au moment où la CENCO poursuit sa mission de bons offices au Centre Interdiocésain».
Le choix du lieu de l’enterrement d’Etienne Tshisekedi qui retarde le rapatriement de sa dépouille à Kinshasa continue de faire la une de l’actualité. «Toujours pas d’accord sur le lieu de l’inhumation d’Etienne Tshisekedi», rapporte Forum des as. Le journal renseigne qu’au cours des concertations à l’Hôtel de ville de Kinshasa les deux parties ne se sont pas toujours mises d’accord. Le gouverneur André Kimbuta a proposé un site au cimetière de la Gombe que le Secrétaire général de l’UDPS a réfuté. Pour ce dernier, “au lieu du cimetière de la Gombe, vaut mieux que l’opposant historique soit enterré à la permanence du parti”.
Au Burundi, le quatrième round des pourparlers se poursuit à Arusha, en Tanzanie pour tenter de résoudre la crise qui frappe le pays, affirme Iwacu. Le journal en ligne affirme que dans le document de travail distribué aux parties, Benjamin Mkapa, médiateur, a rappelé entre autre points le retour des réfugiés, l’assainissement du climat politique, la question des sanctions économiques qui pèsent sur le Burundi et le retour des exilés politiques. A la classe politique, poursuit Iwacu, Mkapa a demandé de ne pas toucher à la Constitution et de respecter l’esprit de l’Accord d’Arusha.
La coopération entre le Rwanda et l’Inde se porte bien, écrit The NewTimes. Le président Paul Kagame a reçu hier le vice-président indien Shri Hamid Ansari, qui lui a rendu une visite de courtoisie au Village Urugwiro. Selon le quotidien rwandais, pendant son séjour au pays, le vice-président indien a assisté à la signature de trois accords entre les deux pays qui incluent un accord bilatéral de service aérien entre le Rwanda et l’Inde qui arrive à un moment où RwandAir envisage de lancer des vols vers le pays asiatique.

Syfia

Commenter