L’ouverture d’une dizaine de supermarchés à Matadi depuis une année est un vrai soulagement pour les habitants qui ne sont plus contraints de se rendre à Kinshasa, 365 Km au nord-est, pour faire leurs achats. Désormais, les Matadiens peuvent s’approvisionner sur place à bon prix.

“Dans le temps, nous étions obligés de toujours voyager à Kinshasa pour acheter tous nos articles de qualité. Actuellement, presque tout se vend ici. Cela nous fait un gain de temps, d’énergie et surtout d’argent”, se réjouit Charlotte Dienze, une commerçante.

A Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, à six heures de route au sud-ouest de Kinshasa, les supermarchés ont fait leur apparition ces deux dernières années. Ils sont une dizaine déjà tenus essentiellement par les “Libanais”, comme on appelle ici tous les “Indopakistanais”. On y trouve un peu de tout : produits laitiers et vivriers, vêtements, cosmétiques, matériaux de construction, articles divers, etc.
Pour Maurice Nsonde qui a passé pratiquement toute sa vie dans la ville portuaire, la présence de ces nombreux hypermarchés “décomplexe les habitants qui accèdent ainsi aux mêmes produits que les Kinois”. “A l’époque, il n’y avait que quelques magasins longeant l’unique boulevard qui va de la place 24/15 jusqu’à l’entrée du port de l’ex-Onatra. Mais aujourd’hui, les supermarchés les ont rejoints. Pour nous qui avons grandi à Matadi, nous le considérons comme une grande fierté et un signe de l’émergence”.

Mêmes produits que Kinshasa
Quiconque fait un tour en dehors du centre-ville de Matadi en effet, ne peut s’empêcher de constater le changement qui s’y opère avec ces supermarchés opérationnels en ville basse et même dans le bouillant quartier de Kinkanda, tandis qu’on en construit d’autres en ville haute. Outre la facilité pour les consommateurs de s’approvisionner localement et à bon prix en divers produits, ces supermarchés participent à la beauté de la ville.
Evariste Niati de la société civile économique n’en est que fier : “Matadi est en train de se transformer en beauté et en développement de services. Fini la ruse des commerçants qui ajoutaient de grosses marges bénéficiaires sur les produits achetés moins chers à Kinshasa. Actuellement, on peut se procurer de tout ici sur place”.
Après l’implantation des magasins, des dépôts pharmaceutiques, alimentations et maisons de vente des produits divers, Matadi vibre désormais au rythme des supermarchés.

Commenter