Des frais scolaires élevés et l'instauration de l'anglais comme langue officielle poussent des Rwandais à inscrire leurs enfants dans les écoles ou universités de Goma, en RD Congo. Ils sont nombreux à traverser la frontière tous les jours pour suivre les cours.

Tous les jours, dès six heures du matin, c’est l’affluence à la frontière entre le Rwanda et la RD Congo, sur la route qui mène vers Goma. Mêlés à la foule des navetteurs, des écoliers rwandais, reconnaissables à leurs tuniques en bleu et blanc, vont à l’école en RD Congo, où ils suivent les cours dans différents cycles, du primaire à l’université. Depuis deux ans, de nombreux parents d’élèves rwandais cèdent à la tentation d’inscrire leurs enfants dans des écoles congolaises, en raison du coût élevé des études dans leur pays et de l’utilisation de l’anglais comme langue officielle dans l’enseignement.

Coûts élevés au Rwanda
“Au Rwanda l’université n’est pas accessible à tout le monde, les études coûtent énormément cher. Dans certains cas, il faut payer jusqu’à 1000$ pour une année académique”, se plaint Uwimana Miriam, une étudiante rwandaise inscrite en 2e graduat à l’Université ouverte de Goma CIDEP, qui a fréquenté auparavant l’Université Libre de Kigali (ULK).
La situation est en effet en rien comparable à la RD Congo. “En RD Congo, les frais scolaires varient entre 150 et 300$ pour une année académique, selon le cycle fréquenté par l’élève ou l’étudiant”, explique une autre étudiante rwandaise inscrite dans la même université que Uwimana Miriam.
Chaque candidat aux études à Goma choisit la formule qui lui convient le mieux. Certains sont inscrits en RD Congo pour les cours du matin et au Rwanda l’après-midi. “J’étudie en même temps dans les deux pays. En RD Congo, je suis inscrite en 5e secondaire et au Rwanda, je me prépare à l’examen d’Etat en 6e. Il est important pour nous d’obtenir un diplôme congolais, reconnu sur le plan international, contrairement aux diplômes rwandais”, témoigne une jeune étudiante qui a requis l’anonymat.

Etudier en français
Le coût des études n’est pas la seule raison qui explique l’engouement des élèves et étudiants rwandais pour les écoles, universités et instituts supérieurs congolais. L’introduction de l’anglais comme langue de l’enseignement officiel rwandais justifie aux yeux de certains le choix des écoles congolaises. “S’inscrire en RD Congo est la seule possibilité pour les élèves et étudiants qui souhaitent être scolarisés en français”, explique un étudiant rwandais venu s’inscrire l’Université de Goma, qui ajoute que les étudiants anglophiles, préfèrent s’inscrire à Kampala, en Ouganda.
Pour certains étudiants et familles, la navette entre les deux pays n’est pas facile à gérer au quotidien, vu les distances à parcourir. Certaines familles rwandaises vivant à Goma acceptent de loger et de prendre en charge les enfants de la famille restée au Rwanda. ” Au Rwanda, j’habite très loin de la frontière congolaise. Ce qui implique des frais de transport élevés et la fatigue du voyage. Mes parents et moi avons décidé qu’il était préférable que je m’installe sur place à Goma, afin de réduire les frais et d’étudier dans de meilleures conditions”, explique Uwimana Ntibabaza, une étudiante rwandaise inscrite en gestion du développement à l’Institut supérieur d’Informatique et de Gestion, ISIG de Goma.

Passy Mubalama

Commenter